Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Message à l'occasion de la Saint Yves

Publié le par Jacques Letang, Avocat

Message de Me Jacques LETANG
Bâtonnier des Coteaux, Président de la Fédération des Barreaux d’Haïti (FBH)

A l’occasion des célébrations de la Saint Yves, 19 mai 2020

Chers confrères, chères consœurs,

J’ai le plaisir de prendre la parole aujourd’hui au nom de la Fédération des Barreaux d’Haïti à l’occasion des célébrations de la Saint Yves, patron des avocats.

En ce mois de mai 2020, la situation n’est pas facile. Le peyi lock, les grèves et autres manifestations, la dégradation généralisée du contexte sécuritaire, désormais l’épidémie de COVID 19 et le confinement y relatif ont provoqué une paralysie répétée des tribunaux à l’échelle du pays… Tous ces maux qui pèsent durement sur la société haïtienne s’ajoutent aux dysfonctionnements structurels de notre système judiciaire. Ils mettent en jeu le droit d’accès à la justice et menacent directement notre profession.

En février dernier, les 18 Barreaux de la République se sont réunis en Congrès afin d’élire comme c’est le cas chaque deux ans le nouveau Conseil d’administration de la Fédération des Barreaux d’Haïti. Créée en 2002, la Fédération est une institution de premier plan qui vise à contribuer à une meilleure représentation du corps professionnel des avocats à l’échelle nationale.

Pour les 2 ans à venir, la Fédération souhaite prendre une part active dans les débats nationaux et les réformes législatives. Plusieurs chantiers s’annoncent prioritaires : le renforcement de la formation initiale et continue des avocats ; la promotion des bonnes pratiques au sein de la profession ; la lutte contre le non-respect du tarif judiciaire et le pullulement des racketteurs.

Nous n’oublions pas notre rôle de vigie face aux risques d’immixtion du pouvoir exécutif dans le système judiciaire. A ce titre, nous renouvelons notre ferme volonté de voir installer les Conseils d’Administration de l’Ecole de la Magistrature et du Conseil National d’Assistance légale, institutions majeures qui fonctionnent jusqu’à ce jour hors des cadres prévus par la loi.

Ce rôle de vigie est particulièrement important dans le contexte actuel où les libertés publiques se voient restreintes d’une façon totalement inédites, face à un virus qui met au défi les institutions des pays à travers le monde.

Jusqu’à présent, les règles d’hygiène et de distanciation ne sont pas respectées dans nos Cours et Tribunaux. Après deux mois, le plan de désengorgement des prisons n’a toujours pas abouti, alors que plusieurs rumeurs laissent entendre que des détenus auraient été testés positifs. Les autorités étatiques doivent se montrer responsables et prendre les mesures qui s’imposent pour répondre à cette épidémie et aux multiples défis sanitaires, sociaux et économiques qu’elle suscite.

La fédération souhaite à son niveau initier une étude sur l'impact de ces difficultés sur la situation professionnelle des avocats. 

Chers confrères et consœurs, dans ce contexte fragile, je vous inviterais toutes et tous, à la prudence et à la vigilance.

Merci.

Commenter cet article